post

Fête du Club 2019

Fête du CAMS 2019 : samedi 22 juin 2019

Après ce printemps délicat pour les aéromodélistes, voici une belle première journée d’été qui s’annonce pour l’édition 2019 de notre fête annuelle. Les préparatifs de la veille ont été un peu arrosés, et une bonne rincée nocturne a rafraîchi l’atmosphère et bien abreuvé le terrain.

Tout est prêt à 9h00 pour accueillir les membres du club et les familles et invités. Les 3 barnums ont été installés la veille ainsi que les tables et chaises, les courses sont faites, les groupes électrogènes tournent pour alimenter le frigo, les chargeurs et l’éclairage pour le soir.

Nous arrivons petit à petit, sortons le matériel pour le vol, mais aussi les denrées pour se restaurer et les boissons pour se désaltérer. Deux hommes font des peintures bizarres sur la piste…

Voilà Sylvie et sa troupe qui arrivent, non pas en 4L (ses enfants ont participé au 4L trophy et, comme ils ont été entre autres sponsorisés par le CAMS, nous ont offert une photo du véhicule qui porte notre logo ! Merci à eux !) mais avec ses véhicules utilitaires chargés des victuailles qui vont nous régaler à midi et ce soir.

Les cieux du terrain sont raisonnablement encombrés ce matin, par les Fun Cub et autres avions électriques, quelques thermiques pointent également le bout de leur casserole d’hélice. Tiens ! Un parachute, largué d’un Fun Cub, se dandine doucement.

Puis vient la restauration méridienne (hamburger frites : restons frenchies !) durant laquelle les jeunes, inconditionnels du vol, continuent à vider leurs batteries. Nous sommes une bonne trentaine à déjeuner ce midi.

Le parking commence à bien se remplir en début d’après-midi et les vols reprennent de plus belle. Après un petit temps où chacun peut se faire plaisir en volant par des conditions idéales (petit vent, de jolis petits cumulus atténuant les rayons du soleil, température confortable), voici le moment du challenge avec les avions en mousse : attention ! il va y avoir du sport… et de la casse !

12 pilotes se présentent pour participer. On fait 4 épreuves entrecoupées d’une pause :

  • décollage court et atterrissage court. Là, ça va. Pas trop de casse. Le Mentor n’a pas fait fort sur cette épreuve.
  • touch and go en un temps imparti et devant la zone des juges. Bon. Parfois, l’envie de toucher la planète au bon endroit est plus forte que la peur d’abimer son avion : il y en a un qui y a laissé une roue.
  • passage sous limbo : comment ça se fait que les avions sont systématiquement attirés par les poteaux ? Et là, c’est l’hécatombe ! Au moins trois modèles y laissent des plumes, voire même le moteur, une hélice, et j’en passe. Jean-Michel M se frotte les mains, il va y avoir affluence à l’atelier !
  • casser de baguettes : là encore, un peu de dégâts mais rien de comparable à l’épreuve précédente.

Félicitations à Mathis qui finit premier, félicitations à tous les participants, qui ont offert de belles tranches de fou rire, mais également de belles leçons de courage (il est beau, ton avion, David ! Valentin, ne casse pas ton avion !) Merci à notre exxxcelllllent juge, Régis, qui a géré cette compétition de main de maître ! Et pardon à ceux que l’on a empêché de voler pendant la durée de cette compétition. Mais la journée n’est pas finie, il reste du temps de vol. J’ai également oublié de mentionner le moment d’anthologie offert par Jean-Claude qui passe le limbo en boucles ininterrompues. Es-tu bien assuré, Jean-Claude ?

De nombreux visiteurs passent dire bonjour, discuter, voir les machines. Certains s’essayent au simulateur et expérimentent le pilotage en double commande. A-t-on suscité des vocations aujourd’hui ?

Le soir arrive, et Sylvie et sa dream team s’affairent à nouveau à nous préparer un repas, cette fois-ci sans anglicisme ! Jambon braisé sauce poivre et pommes de terre. Nous sommes un peu plus de quarante à déguster ce repas et à regarder les jeunes voler encore et encore. Les discussions vont bon train sur la journée, sur le club, sur un peu tout, quoi.

Le crépuscule est maintenant bien là, mais deux OVNI fendent le ciel du terrain. Marc et David ont sorti leurs Polyclub magnifiquement décorés de leds, qui se voient de loin. Ce dernier vol de la journée est du plus bel effet ! Et l’on discute encore après, autour d’un bon dessert et de quelques verres.

Merci à tous ceux qui ont participé au montage, merci à la restauration, aux organisateurs du challenge avions mousse, aux visiteurs et familles qui ont montré un intérêt pour notre loisir, aux futurs membres du club (que nous espérons nombreux !), et enfin à ceux qui ont participé au démontage le lendemain. Eh oui ! Il faut bien tout ranger, après !

Vivement l’édition 2020 !

Pierre-Xavier O.

Crédit Photos : Robert V. – Crédit Vidéos : Julien F. & J-Sébastien A.


post

Coupe Fun Cub 2019

Coupe Fun Cub 2019 à Décines : Le CAMS n’a pas démérité.

Il fait un peu frais ce dimanche matin 19 mai, et nous ne sommes pas très confiants quant à la météo du jour pour participer à la 6ème coupe Fun Cub qu’organise comme chaque année la section aéromodélisme de Léo Lagrange, à Décines. Après quelques hésitations la semaine précédant l’événement, Gérard (président de la section) décide finalement que les feux sont au vert pour que la coupe ait lieu.

Le CAMS est bien représenté, puisque sur 10 participants, 3 font partie du CAMS (Théo, Mathis et Pierre-Xavier), Régis est intégré dans l’équipe des juges, sans oublier l’excellent soutien logistique apporté par Christophe, le plus grand fan de Théo, son fils, et qui nous a permis de nous abriter quand la bruine était de la partie ainsi que de faire le plein d’électrons quand c’était nécessaire. Top !

La tente de protection fournie par Christophe, bien utile quand la pluie s’en mêle…

Comme à l’accoutumée, plusieurs épreuves se sont succédé : décollage et atterrissage court (Mathis s’est juré d’installer des volets sur son Cub !) Touch-and-Go, passage de Limbo, course de pylônes.

Briefing avant les épreuves

Théo, virtuose de la radiocommande, qui ne peut pas s’empêcher de faire le pitre…

On protège les avions et les radios comme on peut !

Puis voici les traditionnelles épreuves facultatives : casser de baguettes, largage de cochonnet.

Yes ! Ma seule réussite de casser de baguettes !

Bravo, Mathis, pour ce quasi strike !

Nous avons terminé par un vol de groupe, bien sympa, où l’on met en même temps 10 Fun Cub en l’air. D’où l’importance d’avoir une décoration originale, et surtout, de ne pas quitter son avion des yeux !

Plein gaz !

Et c’est parti ! Attention aux abordages !

Ouf ! Voici les épreuves terminées. On s’est quand même bien fait plaisir, même si certains résultats peuvent nous paraitre décevants. Mais l’important, c’est de participer et d’y prendre du plaisir.

Vient le moment de la proclamation des résultats et de la photo de groupe :

Théo : premier : VICTOIRE !

Pierre-Xavier : 5ème.

Mathis : 10ème, et plus jeune compétiteur.

Régis : meilleur juge !

Christophe : premier en soutien logistique.

Bravo à tous !

Merci à AéroDécines pour cette organisation efficace et pour une ambiance toujours au beau fixe. Merci également de nous avoir nourris après les épreuves (à 14h00, après une matinée sportive, il faisait faim ! J’entends déjà les moqueurs qui disent que ce n’est pas du sport… mais si, messieurs ! C’est du sport !).

Les trophées et cadeaux

Le podium

La photo de groupe

En France, on finit toujours un moment sympathique par un bon repas !

Personnellement, j’aime bien cet événement, car la compétition nous pousse un peu au-delà de nos limites. Il y a évidemment la pression de ne pas « exploser » son avion, mais on réalise des prouesses de pilotage, sous la pression, que l’on n’aurait pas imaginer pouvoir réaliser.

Je recommanderais à tout possesseur de Fun Cub de participer à cette compétition. Deux conditions, malgré tout : avoir un Cub bien personnalisé, et arriver avec de la bonne humeur !

Les photos sont extraites du site http://www.aerodecines.fr/category/actualites/. Plus de photos consultables directement sur ce site.

Pierre-Xavier O.